Partagez
Aller en bas
Invité
Invité

W'liae Zoma, une jeune Onmyouji arrive !

le Ven 9 Mar - 20:34:34



W'liae Zoma


Identité...

¤ Âge : 23 ans
¤ Anniversaire :
22ème Soleil de la 3ème lune Ombrale
¤ Lieu de Naissance : Gyr Abania
¤ Race : Miqo'te
¤ Tribu : Soleil
¤ Job : Onmyouji
¤ Arme : Parchemin




Mon Histoire...

Il était une fois...

L’histoire que je vais vous conter est celle d’une jeune Miqo’te, W’liae Zoma. Originaire de Gyr Abania, elle n’y a en fait que très peu vécu. En effet, dès l’âge de 5 ans, elle quitta sa région natale pour suivre ses parents, fuyant ainsi l’occupation garlemaldaise. Suivant un convoi de réfugiés, elle arriva dans le Thanalan et vécut quelques années dans une tribu de Miqo’tes. En effet, les U accueillirent à bras ouverts les réfugiés affamés et épuisés par la longue marche qu’ils avaient endurée. 4 ans plus tard, les parents de W’liae partirent avec un groupe de réfugiés en direction de leurs terres natales, laissant leur fille en sécurité. En sécurité, certes, mais seule. Au bout d’un an et de nombreuses questions aux adultes qui l’entouraient, W’liae apprit finalement que ses parents voulaient rejoindre l’Armée de Libération afin de reprendre Gyr Abania aux Impériaux. Suite à ces révélations, plus personne ne regardait la fillette dans les yeux, comme s’ils voulaient encore lui cacher quelque chose. Ce nouveau comportement isola d’autant plus la jeune Miqo’te qui, furieuse, quitta le campement et parcouru le Thanalan, Sombrelinceul, puis tout Eorzea.





Une rencontre décisive...


Sa vie changea du tout au tout lorsqu’un jour, elle aperçut une dame vêtue d’un habit qu’elle n’avait encore jamais vu. Curieuse, elle suivit discrètement cette étrange femme, profitant de sa petite taille pour se faufiler dans les ombres des arbres de la forêt. Elle continua ainsi durant plus de deux heures, curieuse de savoir ce que cette femme cherchait dans les profondeurs de ces bois. Tout semblait calme, trop calme, et en effet, les ombres qui lui paraissaient idéales pour se cacher l’étaient également pour des prédateurs. Ce n’est que lorsqu’elle senti un souffle chaud dans sa nuque que W’liae se rendit compte de son erreur. Elle se retourna violemment pour se retrouver nez-à-nez avec un loup à l’aspect cadavérique. Effrayée, elle hurla et se précipita hors du fourré dans lequel elle était cachée et tomba au pied de l’étrange femme qu’elle suivait. Surprise, celle-ci réagit pourtant rapidement en sortant un parchemin qu’elle brula sans quitter la bête des yeux. Celle-ci tomba raide sur le sol. Quelques secondes plus tard, un souffle calme empli le silence laissé par cet affrontement. L’animal dormait, comme si rien ne s’était passé. Toujours tremblante, W’liae ne pouvait détourner son regard du loup. La dame se pencha sur elle et lui prit la main.
- Tu vas bien ? Tu n’es pas blessée ?
Sa voix était teintée d’inquiétude. C’est à ce moment que la jeune Miqo’te osa lever les yeux vers sa sauveuse. Elle hocha la tête, mais ne dit pas un mot. Elle se releva tant bien que mal, avec l’aide de cette extraordinaire dame.
-Viens, allons dans un endroit moins dangereux !
Elle sourit à l’enfant qu’elle avait devant elle et commença à marcher en direction de Gridania. Arrivées en ville, les deux compagnes de fortune s’installèrent à une table des Feuilles de Carlines. W’liae s’assit et regarda ses mains, honteuse. 
- Je suis Mitsuha Otsuka, et toi ? 
La jeune Miqo’te leva les yeux et vit le visage souriant qui lui faisait face. Elle est magnifique pensa-t-elle. 
- W’liae Zoma.
- Et bien W’liae, que faisais-tu dans cette forêt ? Où sont tes parents ?
W’liae resta silencieuse.
- Umh, bon, si tu ne veux pas me répondre, tu as le droit, on a tous nos petits secrets !
Elle fit un clin d’œil et chuchota.
- Moi, je cherchais quelque chose de très précieux, si tu veux, je peux te dire quoi, mais tu dois me promettre de ne rien dire à personne !
Surprise, W’liae hocha la tête, une étincelle de curiosité dans les yeux. Mitsuha rit et reprit à voix basse.
- Tu as vu ce que j’ai utilisé pour endormir le loup pas vrai ? Et bien, je cherche un autre papier de ce genre, mais, je ne sais pas du tout où il peut bien être. 
Radieuse, W’liae se leva et s’exclama en souriant :
- Je peux t’aider ?!
- Umh, et bien, si tu veux, mais je mets deux conditions. La première est que tu ne dois en parler à personne. Quant à la deuxième, je ne veux pas que tu te mettes en danger ! Tu dois faire passer ta sécurité avant tout ! Tu m’as bien comprise ?
- Oui !
- Bien, alors, j’accepte ton aide.
C’était la première fois qu’on lui proposait de faire quelque chose d’important. La première fois qu’on la prenait au sérieux. Mais, il y avait une chose qui l’intéressait encore plus.
- Euuuh, Mitsuha ? Je peux te demander quelque chose ?
- Bien sûr ! Je t’écoute.
- Est-ce que un jour je pourrai faire comme toi ?
- Faire comme moi ? C’est-à-dire ?
- Euuuh, tu sais, avec tes papiers…
- Oh ! Ma magie t’intéresse ?
W’liae hocha la tête, des étoiles dans les yeux.
- Et bien, je peux t’apprendre si tu veux, mais ça ne sera pas facile ! Et je veux d’abord savoir, où sont tes parents ?
W’liae baissa la tête :
- En Gyr Abania, ils m’ont laissée dans le Thanalan pour que j’y sois en sécurité.
- Oh, très bien, alors, je pense que je peux te prendre sous mon aile. Pour ce qui est des Onmyouji, tout le monde n’est pas capable d’en devenir un, alors, s’il s’avère que tu n’y arrives pas, tu ne dois pas te décourager, et trouver autre chose à faire, d’accord ?
- Compris !
C’est ainsi que, grâce à cette rencontre, W’liae emprunta la voie des Onmyouji. Mitsuha n’ayant pas trouvé de traces du parchemin qu’elle recherchait en Eorzea, elle retourna en Hingashi, accompagnée de sa toute nouvelle élève.






Entraînement et nouvelles rencontres...


Suite aux multiples entraînements, W’liae parvint tout d’abord à utiliser des parchemins simples, comme ceux permettant d’endormir une cible par exemple. Ceux servant à renforcer certains matériaux arrivèrent ensuite et au bout de 8 ans d’entraînement, elle réussit à invoquer son premier esprit, un chien viverrin, ou plus précisément, Bunbuku. Quelques mois après cet événement, Mitsuha disparut brusquement. Plus personne n’eut de nouvelle d’elle. Ainsi, durant 3 ans, W’liae parcouru Hingashi à la recherche de son maître et du parchemin que celle-ci a tant espéré trouver tout en continuant son entraînement sans relâche. C’est pendant ces trois années qu’elle rencontra, en passant par Kugane à la recherche d’informations, un homme du nom de Daevios Heigaku. En effet, intrigué par la présence d’une Onmyouji, il a adressé la parole à la jeune Miqo’te. Après quelques heures de discussions sur de nombreux sujets, il lui parla d’une alliance entre 3 clans qui pourrait lui permettre d’avoir accès à de nouvelles informations. Bien qu’elle déclinât la proposition dans un premier temps car elle ne voulait pas abandonner la recherche de son professeur, elle le recontacta un peu plus tard pour lui fournir une réponse positive cette fois.




©️never-utopia
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum